Le sèche-linge est un appareil qu’on retrouve fréquemment dans les ménages. Cet équipement est utilisé pour faire sécher du linge lavé chez soi. Il simplifie la vie et fonctionne très bien après achat et installation dans le logement. Pour s’en servir, il faut juste mettre à l’intérieur de l’appareil les tenues trempées et le laisser commencer le boulot. C’est une alternative de séchage au soleil. Voici comment fonctionne un sèche-linge.

Le mode de fonctionnement d’un sèche-linge

Le sèche-linge est un appareil qui travaille très simplement. Son fonctionnement dépend essentiellement de plusieurs éléments et de toute une chaîne continue. En effet, pour utiliser cet équipement, il faut avant tout manipuler le bandeau de commande. C’est lui qui facilite le réglage de la machine. 

En parallèle : Quel budget prévoir pour un séjour en camping dans l'Hérault ?

Le tambour laisse concrètement une potentialité de détente au linge avec un volume légèrement plus important que celui d’une machine à laver. Ensuite, le moteur de l’appareil est la pièce  favorisant la création d’un mouvement d’air dans les cylindres. Le parfait entraînement du moteur est assuré par la turbine et le tambour. 

En plus, sa résistance permet d’assurer la continuité du chauffage de l’air circulant  dans le tambour. Enfin, le filtre qui est un autre organe essentiel dans de l’instrument d’évaporation retient tous les filaments morts de la lessive. Quant à la thermistance, c’est le capteur qui autorise la vérification de l’ambiance atmosphérique. 

Dans le meme genre : Idées créatives de marinades pour porc

Ce même détecteur gère l’arrêt de l’alimentation s’il se présente un excès de chauffage. Visiblement, la marche de cet équipement repose sur tout un principe. On recommande d’insérer les vêtements dans l’appareil et de laisser le processus s’enclencher directement. En respectant cela, on obtiendra après le travail un rendu sec en totalité.

Les différentes catégories de sèche-linge 

Dans le cadre du séchage de lessive, il existe plusieurs alternatives. Voici comment procéder avec chacune des catégories de sèche-linge. 

Le sèche-linge à évacuation

Cet appareillage est doté d’un réacteur qui fonctionne par aspiration de l’air disponible dans la pièce. Cet air est par la suite propulsé sur des bases chauffantes fermes afin de le chauffer. En effet, l’air chaud entre dans le tambour en traversant le linge et stocke toute son humidité. 

Maintenant humidifié, l’air circule par le filtre dans lequel sont placées les peluches. Puis, l’air est enfin expulsé par une gaine d’évacuation vers l’extérieur. Cette gaine correspond à des règles précises et fait approximativement 1,20 m de long. 

Elle se trouve à trente centimètres du sol. Retenez que le sèche-linge d’élimination est adapté aux maisons et espaces bien ventilés. Cette catégorie d’appareil est la moins coûteuse, mais représente la plus énergivore.

Le sèche-linge à condensation

Concrètement, cet équipement à condensation fonctionne en circuit fermé. Cela signifie qu’une turbine procède à l’aspiration de l’air qui se trouve dans la pièce traversant une partie du condenseur et le refroidit. 

L’air reste donc confiné à l’intérieur. La gaine d’évacuation n’est de ce fait pas requise ici. Cet air est ensuite déversé par le turbomoteur vers des fermetés pour son chauffage. Une fois qu’il est actif, l’air s’introduit dans le tambour. Puis, il traverse le linge en s’imprégnant de l’humidité de ce dernier. 

L’air chaud passé humecté progresse à travers le filtre et y laisse les peluches. Ce dernier va encore traverser l’autre partie du condenseur qui est également appelé échangeur thermique. Cette partie est refroidie par l’air ambiant. 

L’eau réduite quant à elle peut-être soit guidée vers une caisse de récupération, soit extraite au moyen d’un tube d’expulsion semblable à celui d’un équipement de lavage. Un sèche-linge à condensation ne consomme pas beaucoup d’électricité et est préférable dans les appartements. 

Les systèmes de commande

Le démarrage de cet équipement de maison peut se distinguer grâce aux différents systèmes de commande. Ils sont au nombre de deux. 

Le système mécanique  

Ce dispositif de commande mécanique permet d’avoir un contrôle réel sur la durée de fonctionnement de l’appareil. Le temps d’assèchement de la lessive effectuée est laissé à la charge de l’utilisateur. Il le fixe selon son gré et en considérant la quantité du linge introduit dans la machine.

Le système de commande électronique 

Contrairement au précédent mécanisme, celui électronique se charge de la gestion du temps de travail de l’appareil. Ainsi, il tient compte du résultat de l’assèchement voulu. Avec ce système, l’intervention du propriétaire est pour uniquement la programmation du rendu espéré. Ce sera donc soit un linge mouillé ou sec. Après cette action, l’appareil se charge du reste.