Vous venez de vous installer dans votre nouvelle résidence qui est équipée d’une cheminée ? Celle-ci s’avère peu pratique ou ne sert à rien ? Alors, vous voulez vous en défaire ? Sachez en effet que la cheminée peut s’affaisser ou s’effondrer en raison d’une mauvaise manipulation en pleine démolition. Cela peut ainsi occasionner des dommages majeurs dans la maison. Comment réussir cette démolition ? Découvrez les différentes étapes à suivre pour y parvenir !

Que devriez-vous savoir avant de démonter une cheminée à foyer ouvert ?

La démolition d’une cheminée semble une opération à la fois incertaine et dangereuse, et ce, pour plusieurs motifs. Pour commencer, la majorité des cheminées se trouvent ancrées dans la paroi de soutien. Le démontage de la cheminée peut ainsi faire douter de la robustesse des fondations de la résidence. 

A voir aussi : Les coûts cachés de la possession d'un yacht.

En second lieu, il faut savoir qu’une cheminée comporte en elle un foyer, mais également un canal de conduction de fumée. Par conséquent, il convient de bien avoir en tête que cela va nécessiter des travaux très conséquents. Sachez en effet que vous devez démolir la cheminée, mais aussi le canal de conduction de fumée, et ce, sans faire trembler le châssis de la résidence. 

Pour finir, il est aussi important de connaître que la démolition d’une cheminée génère énormément de déchets. Par conséquent, et en fonction des besoins, vous devez donc vous assurer que vous avez de quoi dégager tous les décombres.

A découvrir également : Budget de construction d'une maison : comment estimer les coûts ?

Les mesures préventives avant de retirer une vieille cheminée

Bien avant de vous engager dans le démantèlement de la cheminée de votre maison, il sera nécessaire de procéder à un diagnostic de la structure de votre cheminée. Ainsi, vous devez vérifier si la cheminée et son canal de conduction de fumée sont incorporés à la structure du bâtiment ou si ceux-ci n’y sont pas intégrés. 

Cette précision constitue la majeure information sur les dangers inhérents à la destruction de la cheminée. Quant à la démarche, elle reste la même. Il faut juste vérifier si la cheminée est incorporée ou non à la structure de construction.

Les dangers inhérents à la destruction d’une cheminée à foyer ouvert

Il ne faut pas oublier que la démolition d’une cheminée à foyer ouvert constitue une opération des plus sensibles. Il est certain que cette initiative soit vulnérable et assujettie à de nombreux dangers. Entre autres nous pouvons notamment retenir la chute du canal de conduction de la cheminée, l’affaissement du revêtement de sol. Aussi, on dénombre l’éboulement provoqué des pierres et des dégâts occasionnés à l’intérieur de la maison ou sur la toiture.

De ce fait, avant de procéder au désamorçage de la cheminée de votre maison, il vous faut prendre le temps de réaliser un plan de sa construction. Vous devrez également vous assurer que la cheminée et son canal de conduction de fumée sont solidaires à la construction. De cette manière, vous serez en mesure de bien évaluer les dangers associés à la démolition.

Le démantèlement de la cheminée

Pour plus de sécurité, vous pouvez procéder au démantèlement de la cheminée du haut vers le bas. Cette méthode est plus sûre ! Mais avant tout, en vous servant d’un marteau percuteur et d’un burin, brisez les bords du canal de conduction de fumée afin de le débarrasser. 

Ensuite, occupez-vous de la cheminée. Pensez à démonter le canal de conduction de fumée et ensuite la cheminée elle-même. Il faut savoir que c’est l’insert qui retient les conduits de cheminée. Pour procéder, nous vous suggérons d’y aller de front.

À présent, vous avez la possibilité de démonter l’insert. Profitez-en pour solliciter de l’aide et munissez-vous de chariots de manutention pour faciliter l’évacuation. Vous pourrez dorénavant démolir les fondations de la cheminée. 

Il vous faut absolument veiller à ne pas projeter les décombres sur les dalles. Et lorsque vous aurez retiré la cheminée, assurez-vous de briser également les canaux de conduction de fumée. Ensuite, vous pourrez enfin effectuer les dernières retouches :

  1. Comblez le vide laissé par le conduit de fumée.
  2. Débarrassez-vous de tous les décombres et résidus.
  3. Mettez un revêtement sur le mur afin de camoufler les marques de la vieille cheminée.
  4. Prévoyez un colmatage du plancher.

Pour terminer, faire disparaître une cheminée paraît facile et insignifiant. Toutefois, la prudence est de mise, en effet, c’est une opération à grands risques lorsqu’on doit s’en charger soi-même. En conséquence, pour limiter les dommages, vous feriez mieux de faire appel à un professionnel qui vous aidera à démolir la cheminée de votre maison.